En passant

Publié le par Carole

croix-charrette-viarme.jpg
 
 
Je passais place Viarme, un jour de pluie comme un autre. J'ai vu soudain s'arrêter tout un groupe de cyclistes encapuchonnés. L'un d'eux montrait aux autres cette croix, expliquant quelque chose, à grands renforts de gestes passionnés. Quand ils sont repartis, je me suis approchée.
C'était en fait la croix fleurdelisée du fameux Charette, le capitaine des Vendéens. Ici, disait la plaque de fonte, ici a été fusillé pour Dieu et pour son roi le général vendéen Charette de la Contrie.
C'est étrange... je le savais bien, que Charette était mort sur la place Viarme, mais je n'avais jamais pensé à aller voir cette croix. Je ne me doutais pas, pas du tout... 
J'avais lu quelque part que ce fameux Charette avait été fusillé devant une porte de bois. J'avais imaginé de vieux murs pittoresques plantés de lys et de vigne vierge, portant comme un blason leur porte antique percée de trous rouillés. Mais voilà que j'avais devant moi ce calvaire de granit disgracieux, entouré de ces ridicules petits menhirs de cimetière que vénèrent tous les chiens de trottoir. Et, en fait de porte de bois pittoresque et fossilisée par l'histoire, je pouvais admirer, en arrière-plan, la moderne façade d'une banque.
Il est loin, le temps des révolutions et des guerres de Vendée. Il est loin, ce dix-huitième siècle enchanteur et violent où tout se finissait par des chansons ou des exécutions. Aujourd'hui tout se finit, toujours, devant le guichet d'un banquier.
 
 

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
Pour info, la croix a été déplacée il y a quelques années. Charette n'a donc pas été exécuté à cet endroit précis.
Répondre
C


Merci de l'info !



G
Comme quoi aussi les cyclistes ne sont pas que des bêtes à rouler...
Répondre
C


Je n'aurais jamais pensé cela ! 



F
c'est déjà bien que cette croix est restée en hommage à cet homme
Répondre
F
pour le moins, hétéroclite ce lieu!! Mais au moins, ils ont respecté l'endroit réel où ce capitaine fut fusillé!!Hélas, la vie "moderne" a pris ses marques et si cette place Viarme est devenue
commerçante, il y a forcement une banque!! L'insolite, c'est que tu as fait une découverte surprenante!!comme quoi, la vie commence tous les jours!! BISOUS FAN
Répondre
M
L'argent est devenu le superhéros et c'est pour ça que certains mouvements s'y opposent et oeuvrent pour l'allocation universelle.
Répondre
C


Oui, on peut tout de même essayer de lutter, mais c'est vrai que je me sens trop vieille pour y croire encore. Peut-être pour les générations futures ?



Z
Du coup j'ai cherché, Charette de la Contrie..
Répondre
C
La seule créance qui valût pour lui, "la créance humaine, la liberté de l'homme intérieur".
Répondre
L
Très symbolique, en effet, cette façade moderne qui semble dire que rien ne compte aujourd'hui, ni les héros, ni leur bravoure, ni leur mort. Sauf l'argent...

Lorraine
Répondre
D
Hélas, oui !
Répondre
S
Les nouvelles guerres passent aussi par le couperet des guichet des banques :-)
Répondre
J
Je découvre ce personnage... s'il venait à revenir, une banque, il découvrirait à son tour...
Répondre
J
Ah, le Maître du Monde a changé. Il n'a plus aucun respect pour rien ni personne ! Et notre monde intérieur s'appauvrit ainsi! Amitiés. Joëlle
Répondre
E
mais on fusille aussi devant le guichet des banques.. les temps passent, les fusils restent
Répondre
J
En passant Carole, ta chute m'a fait sourire.

(une chute fait souvent sourire puis après , on se reprend et on compatit :) ça Carole "c'est juste pour rire")
Répondre
M
Le temps ne s'arrête pas même pour les héros qui payent, comme tout le monde, leur tribut au monde moderne !
Répondre
A
Voilà, on imagine toujours des choses nobles et belles à la hauteur de l'Histoire et on est déçu. Par contre, les banquiers ont encore le pouvoir de nous exécuter...
Répondre
N
Surprise !!
Belle composition.
Répondre