Deuxième démarque

Publié le par Carole

soldes-deuxieme-demarque.jpg
 
 
   On brade et on destocke. Affaires à faire. On solde tout. Deuxième démarque. Cinquante pour cent. Prix écrasés. Tout, on vous dit, tout est soldé : les sacs et les mendiants, les parapluies et la lavande. Les passants les perdants. Le progrès l'espérance. L'égalité la liberté. L'humanité sans la pitié. En soldes, à liquider. C'est pour rien, on vous dit. Cinquante pour cent. Deuxième démarque.
    Et la dernière démarque, c'est pour demain. A prix cassés, bien moins que rien, l'humanité et la pitié. La liberté l'égalité les perdants les mendiants les passants le progrès la lavande et les parapluies. Car tout doit disparaître. Au fond des sacs. Puisqu'on vous le dit.

 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Cardamone 30/01/2014 23:24

Terrible et très fort ton texte!

Elsaxelle 30/01/2014 21:49

Un texte qui pourrait s'allonger le temps de toute une vie... J'aime beaucoup.

M'amzelle Jeanne 30/01/2014 20:38

Nous y allons a grand pas vers cette misère, où plus rien ne vaut..
Par contre une vignette va être relancée avant le départ en vacances.. encore un petit plus qui est grignoté!

FAN 30/01/2014 15:54

plus de "cour des miracles" mais cela y ressemble sauf que c'est plutôt désormais "chacun son coin" pour la quête!!Et les associations ou autre armée du Salut? que font-elle? Sujet sensible!!BISOUS
FAN

emma 30/01/2014 14:27

bien vu, Carole

MARIE 30/01/2014 11:42

La vie d'un mendiant ne vaut déjà pas grand chose en tant normal, alors je me demande quel prix on est prêt à y mettre pendant les soldes... trop préoccupés à acheter l'inutile, je doute qu'on
trouve un pièce pour un acte humanitaire !

Jackie 30/01/2014 09:45

Notre société ne fait pas de différence … Superbe photo.
Merci

Anne-Marie 30/01/2014 09:01

Je crains, moi aussi que les lendemains ( et pas que les lendemains de solde) déchantent que les "valeurs" quelles qu'elles soient finissent bradées...

Catheau 30/01/2014 08:13

Merci de nous aider à faire en sorte que les exclus ne disparaissent pas au fond de notre regard.

almanito 30/01/2014 07:02

C'est merveilleux, tout est donné, la misère en prime.
Une société comme ça...ça n'a pas de prix!