Art

Publié le par Carole

defense-d-afficher-1.jpg
 
Cette vitre noire fleurie d'une toile claire, dans cette rue sans lumière. Cette galerie délicate dans cet immeuble vétuste et laid. Cette tranquille exposition, près de cette inscription sans espoir : "défense d'afficher". Cette gouttière de zinc tordue comme un vieux lierre, près de l'encadrement net et moulé de la vitrine à bords de PVC. Ces lettrages blancs assurés, fermement incrustés dans le verre en majuscules épaisses et verticales, près de la grise calligraphie de l'artisan appliqué, gothique horizontale, tremblement d'une vieille main sur le mur écaillé. Ce paisible dédain pour les interdits fatigués. Cette fenêtre étroite éclairant nos regards d'aveugles. Cet humble bouquet,  poussé au fond de nos vies en impasse. Et ce rouge si pur des fleurs, comme du sang vivant, dans un monde si sombre.
Tant de choses tant bien que mal accordées. Accordées tout de même.
Oui, il m'a semblé que c'était vrai, que c'était cela, en effet - l'art.

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
A
le laid et le beau... le bon et le mauvais... tu as raison c'est cela la vie ! ce sont nos choix et aussi l'étoile bonne ou mauvaise qui veille sur nos vies !
Répondre
C


Merci, Amaryllis,


à bientôt.



B
Tout est dit... et de la plus belle façon !
Répondre
C


Ce texte est proche de celui que je t'ai dédicacé.



A
C'est une belle réflexion sur l'art.
Répondre
E
Une belle osmose entre tes mots et ta photo.Quel beau regard tu as.Bonne soirée Carole
Répondre
C


Merci, Erato.


Bonne soirée à toi aussi.



B
Tu as tout à fait raison, ce mur est plein de charme, tant de choses à regarder si subtiles ...
Répondre
C


Peut-être peut-on encore voir d'autres choses que ce que j'y ai vu, sur ce mur très modeste et pourtant très étonnant...



G
comme toi je trouve beaucoup de poésie à cette composition
Répondre
C


Elle retient l'attention, et pourtant elle se trouve (comme je l'ai écrit) dans une rue très modeste d'une petite ville. Mais la beauté et la poésie sont toujours où on ne les attendrait pas.



M
De l'art et la manière...
Répondre
C


L'art, la manière, et... la matière (mais ça c'est le sujet d'un autre article).


Merci, Marie