Couchant sur pylônes

Publié le par Carole

couchant-pylone-copie-1.jpg
 
    Pourquoi ce couchant merveilleux, ce grand oiseau de soie tout poudré d'or, s'était-il posé au-dessus d'un parking ? Pourquoi s'appuyait-il si laidement sur les branches de fer de deux pylônes, et sur le toit de tôle d'un obscur entrepôt ? Il aurait pu choisir pour s'exposer un cadre d'océan dentelé de rochers, un pic échevelé de glaces, un bouquet d'arbres attendri d'automne... Mais non, c'était là qu'il était venu nous chercher, sans crier gare. Dans l'ombre crasse de ce soir de banlieue, il y avait même un ange, qui passait lui aussi du côté du parking.
    La beauté, quand elle s'en vient vers nous, ne s'embarrasse jamais de prévenir, c'est à nous d'être prêts, et souvent nous ne savons pas la voir, parce qu'elle n'est pas à la place où nous l'attendions. Capricieuse et folâtre, elle aime tant se présenter en mendiante, dans les loques méconnaissables de l'élégant costume que nous avions si bien taillé pour elle que nous le confondions avec elle...
    C'est qu'elle ne vit que de surprendre, et qu'elle ignore ce qu'est Le Beau.
 

 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
Z
Les mots "beau" et "beauté"...ou plutôt les concepts qu'ils portent...
Répondre
P
J'ai eu droit à une image de ce genre, vendredi soir en Beauce, avec des éoliennes. Comme j'étais sur l'autoroute, je me suis abstenu de photographier, c'était déjà bien assez dangereux de regarder
autre chose que le bitume. Mais la beauté, oui, même là.
Répondre
C


Ah, les ciels de Beauce, que je les aime ! 



P
Une superbe image (encore une !) : graphique et colorée à la fois, poétique, malicieuse aussi ...
Répondre
C


Merci Photogus. Un coucher de soleil sur le parking de mon supermarché, je ne pouvais pas le rater.



J
Ce ciel a choisi d'habiller ces grues pas comme les autres.... merci, jill
Répondre
J
Voilà un texte dont je me délecte. Voilà pourquoi j'aime à chercher la beauté et la trouver dans les moindres choses et surtout là où on ne la soupçonne pas.Amitiés. Joëlle
Répondre
R
Magnifique réflexion qui, une fois encore, mériterait de devenir exergue.

J'y songerai ...
Répondre
A
La beauté n'a pas de tabou...
C'est l'ange qui te suit si souvent qui lui a montré le chemin pour se poser là, pour que tu la vois.
Répondre
L
Ce couchant merveilleux est un don, une intervention divine pour adoucir la laideur. C'est ainsi que je le perçois. Merci Carole, de l'avoir immortalisé.
Répondre
A
La grâce d'un moment inattendu et le coeur qui s'emballe de bonheur, ne serait-ce qu'à la vue de la photo...
Répondre
H
C'est vrai, la Beauté n'a que faire du beau, il est bien au-delà de cela.

Hélène*
Répondre
J
magnifique Carole, ton regard qui sait voir les clins d'oeil du destin, oui magnificat à la beauté cachée du monde.
Répondre