Beauté

Publié le par Carole

beaute-passage-pommeraye-copie-2.jpg
      Passage Pommeraye - Nantes - mercredi 8 octobre 2013
 
   Dans le Passage en travaux qu'on gratte et qu'on nettoie, dans le labyrinthe en déroute où le passé ensommeillé cède sans résistance aux assauts de l'avenir rutilant, j'ai capturé ce mot presque éteint et perdu dans la toile d'une ancienne araignée.
    Beauté au fard craquelé et fané, accrochée là jadis par quelque Birotteau de la Reine des roses.
    Beauté peinte et déteinte, battant comme un vieux coeur sous la peau du vieux bois.
  Beauté patiente qu'on couvrira de peinture neuve, qu'on croira effacer, et qui, lentement, doucement, retaillera son nom toujours vivant - comme un graffiti obstiné sur la paroi du prisonnier. 
   

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
J'aime les beautés que protège la toile d'araignée. Merci, Carole.
Répondre
M
Dire que l'on prétend que la beauté se fane! Pas sous ta plume en tout cas!
Répondre
F
La Beauté est relative mais ô combien admirée!! J'admire la finesse solide du travail d'une araignée qui ne sait pas si son oeuvre sera éphémère ou restera sans jamais être déchirée!! BISOUS FAN
Répondre
S
Ces mots qui une fois écrits mènent leur propre existence ...
Répondre
A
Ce pauvre César Birotteau aurait certainement aimé que La Reine des Roses réapparaisse ainsi, au fil du temps...
Répondre
C


Sa boutique aurait bien sa place Passage Pommeraye...



N
Sans doute, la beauté est un phénix, qui ne meurt que pour renaître, partout et en chacun.
Répondre
J
La Beauté est éternelle, non ? Amitiés. Joëlle
Répondre
J
Ah la beauté se perd elle aussi, le temps fait son oeuvre... sur tout ! Merci Carole...
Répondre
R
La Beauté, le Beau ...
Toujours aussi philosophiquement intéressantes, toujours aussi poétiquement énoncées vos réflexions sur ce thème qui traverse vos billets depuis un temps certain ...


"Est-il vrai, prince, que vous ayez dit une fois que la « beauté » sauverait le monde ?"
Répondre
A
On ne peut pas cacher, noyer la Beauté. Elle remonte toujours à la surface....
Répondre
J
Carole, article/billet d'une très grande finesse et douceur
oui, une vraie BEAUté.
Répondre