Diane

Publié le par Carole

Fontaine - château d'Anet.

Fontaine - château d'Anet.

Au château d'Anet, nous avons pu méditer sur le sort étrange de Diane de Poitiers, la plus belle, la plus puissante, et la plus audacieuse des femmes de son royaume. Celle qui, à force de perfection, voulut se faire déesse, allant jusqu'à boire chaque jour l'or potable des alchimistes, pour ne jamais vieillir.
Il paraît que c'est ce qui la tua.
Il paraît aussi que plus tard, à la Révolution, son cadavre embaumé et intact fut jeté dans la boue, que ses longs cheveux d'or pur qui ne blanchirent jamais firent des perruques aux rois du carnaval, et que son splendide sarcophage de marbre noir fut transformé en auge à cochons.
Sic transit, etc.
Même les fous n'oseraient pas en rire.
 
 
Pourtant, je suis sûre que notre Dali à la moustache embaumée, qu'on déterrera peut-être prochainement lui aussi pour lui sonder la moelle, aurait trouvé très drôle l'histoire de cette Diane en cheveux, follement surréelle, et paranoïaque-critique en diable.
 
Car il l'a toujours su, lui, au moins, que ceux qui veulent écrire leur vie en forme de légende, pour en faire leur chef-d'oeuvre,
la mort se venge d'eux,
et, qu'avec ses gros doigts tachés de sang, de boue et de fumier, elle s'amuse à leur rédiger une suite de sa façon, en manière d'hologramme dadaïste ou de tragédie baroque.
 

Publié dans Fables

Commenter cet article

mansfield 10/07/2017 21:51

Magnifique, tu pourrais presque en faire une de ces nouvelles que tu excelles à écrire!

Jean-Pierre Tondini 09/07/2017 11:23

Intéressante gargouille dont le masque semble en dire beaucoup de nos faiblesses devant le vieillissement des corps et des âmes. Diane de Poitiers... Je ne la savais pas si audacieuse avec l'or des alchimiste. Merci Carole

les Caphys 08/07/2017 16:36

je ne connaissais pas cette stupéfiante histoire

FAN 06/07/2017 16:40

Finalement, l'or a préservé son cadavre mais pas son vivant!! Bisous Fan

almanito 06/07/2017 16:03

Cette recherche de l'éternelle jeunesse passe les siècle, hier l'or, aujourd'hui le botox qui est lui aussi un poison d'ailleurs...

Grotesque et cruelle comédie quand dans le marbre ou la boue, riches et pauvres nous finissons tous de la même façon, un peu plus tôt un peu plus tard, quoique l'on fasse.

Quichottine 06/07/2017 11:40

Je me demande parfois pourquoi nous ne pouvons pas les laisser tout simplement reposer en paix.

La Baladine 06/07/2017 11:38

En quête de jeunesse éternelle, de richesse colossale ou en mal de postérité, on oublie vite une chose, la mort nous rattrape tous, et remet tout le monde à égalité...

Loïc Roussain 06/07/2017 09:23

Plus la folie est profonde et plus elle ressemble à notre monde.
LOIC

jill bill 05/07/2017 23:20

Pauvre cadavre de Diane de Poitiers, le repose en paix pas de mise... entre nous cette "fontaine" n'est pas très... conviviale ! Merci Carole... ;-)