L'amour bleu

Publié le par Carole

A la sortie du cinéma, sur le mur qui sentait l'urine, quelqu'un avait écrit :
 

En ronde bleue, les lettres s'élançaient à l'assaut du ciment. Trempé dans l'encre de là-haut, l'amour s'écrivait sur les ombres et courait bleu de ciel, comme un lierre en été sur son pan de mur gris.

Un peu plus loin, il y avait encore ce message, encore ces grandes lettres nouées et enlacées à déliés et à pleins, comme on s'embrasserait, emportées vers leur ciel :
 

Dans toute la rue, sur les compteurs à gaz, sur les bornes ennuyées et les murs délaissés, sur tout le laid qui écrasait la joie, cela grimpait, battait et bleuissait, comme le sang vivant remontant vers le coeur :
 
 bleu 
l'amour bleu
l'amour bleu l'amour bleu
amour
 
Je me demande toujours qui nous écrit ces messages.
Qui donc nous aime assez, nous, les indifférents, les passants de la ville,
pour nous l'écrire obstinément
en ronde en bleu
en gras
en grave
en hâte
en douce
en bleu
en rond
en pleins
et en déliés
encore encore encore encore.
 

Publié dans Fables, Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Suzâme 22/06/2017 11:17

L'envolée de cette craie nous entraîne vers l'Amour qui s'inscrit sur la peau des murs. J'aime tes témoignages d'après tes découvertes tout le long de tes balades inlassables.

Dalva 03/06/2017 23:27

C'est de la magie bleue dans la ville.

Martine 31/05/2017 05:12

C'est le petit lutin bleu de Quichottine
:)

Catheau 30/05/2017 11:31

Un jeu de piste amoureux !

Richard LEJEUNE 30/05/2017 08:34

Et si ce n'était que pour se faire plaisir à lui seul et nullement par amour des autres qu'il les écrit, ces messages ?

Carole 30/05/2017 22:13

Question que l'on pourrait poser à tout auteur... Mais je penche pour l'amour des autres, car c'est tellement "gratuit", ces petits mots qu'"il" (je crois que c'est encore M. Dimanche...) pose avec délicatesse, en utilisant des encres qui s'effacent ou des morceaux de papier, et en s'efforçant de ne jamais dégrader ce qui a de la valeur.

Gérard 29/05/2017 18:47

plus romantiques que les compteurs bleus.

JC 29/05/2017 09:54

Ce doit être quelqu'un qui aime le partage et pour partager, il faut être riche au fond de soi et aimer offrir cette richesse aux autres ! Douce journée Carole. Amitiés. Joëlle

Aloysia 28/05/2017 12:17

Quelle belle coupe pleine de l'eau bleue des rêves ! Et où tu nous précises cette odeur qui fait de l'amour une chose physique à l'extrême... comme si la plus extrême BEAUTÉ était seule à même de plonger jusqu'à l'extrême matérialité ; comme si l'extrême Lumière seule atteignait l'extrémité des Ténèbres ; comme si Tout était UN !

almanito 28/05/2017 09:57

Un poète philanthrope...


Pour te répondre, oui, OB recommence ses fantaisies, je ne reçois plus tes avis non plus, pas plus que les miens. Quand on leur écrit ils répondent que les notifications se cachent dans les spams de nos boîtes mails!!! Bref, OB fidèle à lui-même...

Carole 29/05/2017 16:39

Merci de cette information. Je suis obligée d'envoyer plusieurs fois les notifications, et de m'en remettre à la "chance". Je pense que cela dépend aussi des messageries.

Aloysia 29/05/2017 13:35

Je les reçois toujours très fidèlement malgré tout le mal que je pense d'OB.

almanito 28/05/2017 16:32

Bien sûr que non mais c'est leur façon de se débarrasser des mécontents, pour un peu ils nous diraient que cela vient de nous!

Carole 28/05/2017 11:51

Ils ne sont pas dans les spams, j'ai vérifié.

Mansfield 28/05/2017 08:43

Peut être que quelqu'un aime les mots bleus!

jill bill 28/05/2017 05:37

Et oui pourquoi bleu, comme la fleur sans doute, fleur bleue, être fleur bleue, tendre et poétique... ,-)