22 avril

Publié le par Carole

22 avril
Je passais hier dans cette rue populaire que j'ai toujours appelée la "rue aux boucheries" - parce qu'elles y étaient deux, autrefois, toutes proches, deux vieilles boucheries aujourd'hui désaffectées qui saignent encore en façade leurs peintures écarlates et leurs céramiques rouge boeuf. 
Cela m'a toujours étonnée, cette quantité de vieilles boucheries fermées qu'on voit dans les vieux quartiers ouvriers. Autant que de cafés murés. A croire que le sang et le vin ont fait tourner comme l'eau des moulins les usines de jadis, et qu'ils ont aujourd'hui cédé à la marée montante d'autres flux plus ardents.
 
Cette boucherie-ci n'était plus à vendre ni à louer. Elle était devenue, par la grâce d'un chevalet planté en pleins reflets sur l'ombre de la vitrine, boucherie artistique. 
 
Dans la trouble obscurité du dedans, un jeune homme s'affairait et marchait en tous sens.
C'est qu'il allait inaugurer le lendemain. Qu'il n'y avait pas grand chose à exposer. Qu'il avait peur de ne pas être prêt. Peur qu'on oublie de venir. Peur que ce ne soit pas vraiment une boucherie, son 22 avril, mais juste un four obscur.
C'est qu'il était plein d'espoir. Qu'il allait travailler pour l'amour des arts. Qu'il allait vendre ici de la chair vive de bon boeuf-sur-le-toit, et de fermes bavettes taillées saignantes et crues sur l'étal d'avant-garde.
 
J'ai trouvé véritablement fabuleuse cette inauguration, en pleine fièvre électorale, d'une galerie d'artistes pauvres.
Et je me suis dit que nous vivions dans un monde, comme cela, où certains tremblent d'orgueil, à l'idée d'inaugurer sur toutes les télés un règne à l'Elysée, tandis que d'autres s'agitent et se tourmentent, risquant leurs économies maigres et leur tirelire éphémère, seuls et déjà vaincus, anxieux d'inaugurer quand même leur minuscule temple des arts.

Publié dans Fables, Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

mansfield 30/04/2017 21:07

Ah ces élections, heureusement que nous savons voir la vraie vie au delà des débats!

Richard LEJEUNE 25/04/2017 07:26

À chacun son petit "Élysée" : Paris en a fait le cœur de la politique, Lyon, un théâtre, Lausanne un Musée et Namur, en Belgique, sous le surnom joli de "Élysette", le siège de la présidence du Gouvernement wallon : cela permet à tout le monde de rêver à des lendemains qui chanteront des partitions bien différentes !
Celui de ce jeune homme affairé me paraît bien sympathique ...

Carole 25/04/2017 16:52

Je ne connaissais pas "Elysette", c'est très... chouette, ce petit nom en -ette !

FAN 24/04/2017 10:22

Une initiative très originale (j'avais connu cela à Paris dans les années 60) J'espère que l'artiste fera revivre la rue avec un autre style de vente!! C'est toi que l'on voit dans le reflet de la vitrine?? Bisous Fan

Aloysia 23/04/2017 17:47

Bien sûr, les grandes surfaces ont fait disparaître tous les petits magasins; chez nous aussi il y a 4 boucheries qui ont fermé pour n'en laisser plus qu'une seule en tout et pour tout dans la ville. Il faut donc que ces boutiques soient rachetées. Et en faire une galerie n'est pas si bête ! Mais pourquoi imaginer certains tremblant d'avidité et d'autres risquant leur "maigre tirelire" !! Chacun fait ce qu'il a à faire là où l'a mis la vie en tremblant exactement de la même manière, et pas forcément d'avidité.

Catheau 23/04/2017 17:09

La boucherie : de Chardin à Bacon en passant par Soutine, un lieu inspirant pour les artistes !

Pastelle 23/04/2017 16:33

Belle reconversion pour cette boucherie. Es tu allée à l'inauguration ?

Oups 23/04/2017 08:51

Excellent, merci Carole ! (bravoJillbill pour le reflet..il m'avait échappé...:-)

Martine 23/04/2017 02:50

Quel regard!
Tu as l'art de voir et de broder des histoires fantastiques, tendres, mélancoliques, poétiques...
Cette inauguration me fait penser à une autre, pas loin de chez moi. Un café associé à une galerie d'art... Un lieu plein de promesses et d'espoirs pour les artistes aux poches vides.... :)
Bonne chance, oui, à ce jeune homme.
Merci Carole

Quichottine 23/04/2017 01:37

Tu as tellement raison !
Mais je continue d'espérer que ces derniers sont ceux qui sont le plus importants.

Tu allais chez Pierre, je crois. Nous venons d'apprendre une triste nouvelle... il est décédé dans un accident de voiture le 21 de ce mois. Il nous manquera.

Carole 23/04/2017 09:36

Pierre ? Peux-tu me préciser un peu de qui il s'agit. Ta nouvelle est bien triste.

jill bill 23/04/2017 01:10

Dans cette photo je vois le reflet de la dame qui... voit tout ;-) Merci Carole et bonne chance jeune homme...