Paysage de Noël

Publié le par Carole

Paysage de Noël
Un immense ourson de Noël dans le frais soleil du matin. Une voiture sur la route. Une moto arrêtée. Une mendiante assise par terre.
Le motard est absent. La voiture passe et file au loin. La mendiante a posé devant elle une pancarte en carton qu'on aperçoit mais qu'on ne peut pas lire, depuis l'escalator du centre commercial. L'ourson de Noël détourne le regard, il a les deux oreilles bouchées par des écouteurs roses qui scintillent au soleil.
Les ombres sont encore longues sur le trottoir désert, le centre commercial vient d'ouvrir. Tout à l'heure la moto s'en ira, au loin, et la rue s'emplira de passants à paquets. La mendiante sera toujours assise par terre. Du haut de l'escalator on n'apercevra plus que la foule de Noël, si chargée, si pressée. On ne saura jamais ce qu'écoute l'ourson, dans ses grands écouteurs qui l'empêchent de voir.

Publié dans Fables

Commenter cet article

Catheau 01/01/2017 17:56

Toute l'inhumanité de la grande ville dans le texte et dans l'image !

FAN 24/12/2016 11:08

Cette pauvre femme c'est posée devant l'ours pour l'admirer et lui dire que lui aussi est malheureux sur sa banquise qui fond!! La vie n'est vraiment pas rose pour certains (nes)!!!Bisous Fan

Gerard 24/12/2016 01:09

Ne rien voir Ni entendre....pas de compte à rendre...triste fable.

Quichottine 23/12/2016 14:43

L'ours n'a pas vu, pas entendu... mais combien sommes-nous à ne pas la voir ?

Ton texte est magnifique, Carole.

Aloysia 23/12/2016 10:14

Pour un ourson, il est plutôt gigantesque ! La petite dame, personne ne sait ce qu'elle ressent et les passants pressés, personne ne sait ce qu'ils vont faire... Peut-être la mendiante va-t-elle se faire une coquette somme là où elle est installée. Peut-être vont passer à ses côtés quelques passants épuisés par les dettes et accablés à l'idée de ne pouvoir s'offrir qu'une banane à Noël. Peut-être le motard a-t-il froid et rêve-t-il d'avoir les moyens de s'acheter une voiture ?... Tout cela est bien compliqué. Pourquoi ne pas voit plutôt la beauté de ce matin clair ?

Loïc Roussain 23/12/2016 09:07

Nous sommes nous aussi (presque tous) des ours : Ne rien dire, ne rien voir, ne rien entendre ...

almanito 23/12/2016 08:09

Cet ours est inhumain!

jill bill 23/12/2016 01:55

C'est une période éblouissante, on ne voit plus que les vitrines chargées et tout ce qui brille dans la rue... j'espère que l'esprit de Noël lui aura donné quelques pièces...

MireilleD 23/12/2016 01:54

Bonjour Carole, une photo qui démontre en même temps de la joie (ourson) et de la tristesse (mendiante) durant le temps des Fêtes. C'est la réalité malheureusement... Je vous souhaite de belles et heureuses Fêtes avec vos proches et amis. A bientôt !