La malle

Publié le par Carole

Quand il avait hérité de la petite maison, il avait immédiatement eu la sensation d'un voile sur ses épaules. Quelque chose de léger, de doux et d'un peu agaçant, qui s'obstinait à être là, et ne le lâchait plus.

Puis peu à peu, à mesure qu'avançaient les formalités, chez le notaire, ce voile s'était alourdi en cape. Une de ces vieilles capes de grosse laine, qui enveloppent en hiver les bergers, quand ils s'assoient sous les étoiles.

Une carapace, maintenant, c'était devenu comme une carapace. Rien de vraiment désagréable, d'ailleurs, au contraire, juste cette sensation de pesanteur. Et cette autre impression encore, comme de quelque chose d'ombreux où il aurait fait bon se lover, s'endormir. S'oublier. [...]

Suite du récit sur mon blog de récits et nouvelles cheminderonde.wordpress.com

 

Publié dans Récits et nouvelles

Commenter cet article

Loïc Roussain 11/12/2016 14:53

Un grand merci pour ce beau texte où je suis entré à fond, délicieusement. Merci pour cette plume bien travaillée, recherchée même, qui nous mène, nous guide, vers les diverses imaginations ...