Le petit musée

Publié le par Carole

Le petit musée

C'était rue Clemenceau. Face au Grand Musée qu'on est en train de nous rebâtir sur l'ancien musée des beaux arts.

Il était passé là, l'homme au sourire du dimanche... et il y était allé de son petit graffiti timide - si pâle, si léger, que la première pluie en essuierait le charbon d'écolier. Car il n'abîme rien, l'homme aux fusains du dimanche. Il n'est pas de ceux qui s'imposent, l'homme aux dimanches de la ville, juste de ceux qui posent et qui proposent.

Le Grand Musée le petit musée...

Mais qu'est-ce qu'un musée ? Sinon un lieu où proposer les oeuvres, pour que se posent les regards, pour que devant chacune on flâne et on s'arrête, que plus rien ne s'impose, et qu'on reste immobile un peu, à musarder en soi-même, dans la course incessante du monde.

Et lui, l'homme aux dimanches de la vie, que fait-il d'autre, ornant d'affiches et de messages tous les murs de la ville, que disposer pour ceux qui passent de quoi flâner et s'arrêter, et regarder et musarder, se reposant, tout doucement, dans le flux incessant de la ville ? 

Le Grand Musée le petit musée. Et toujours le dimanche de l'art, quand le pas ralentit, quand le regard s'éveille et que la vie, enfin, se pose sur sa branche.

Publié dans Nantes

Commenter cet article

Quichottine 06/11/2016 10:55

J'aime bien quand tu le croises... Tes mots vont bien à Monsieur Dimanche.
Merci pour tout, Carole.
Navrée pour mon absence des derniers jours, je ne peux venir que lorsque mon ordinateur le permet, il est très capricieux en ce moment. :(
Passe une douce journée. Amitiés.

Carole 06/11/2016 15:19

Merci Quichottine. moi-même, j'ai eu si peu de temps pour m'occuper de ce blog... et des autres !

Gérard 20/10/2016 19:18

Le petit musée deviendra grand ..suffit de rêver.

mansfield 19/10/2016 17:05

Musarder, se poser, rêver, que faire de nos pas quand la vie active ne les entrave plus... Il y en a que cela déboussole et qui ne savent pas que faire d'eux-mêmes...

Catheau 17/10/2016 16:07

Tellement le vôtre, Carole, ce tout petit musée !

Richard LEJEUNE 17/10/2016 08:24

Que semblent nombreux ceux qui s'expriment sur les murs de Nantes !.
Serait-ce une particularité de cette ville ?
Quoi qu'il en soit, j'espère qu'au-delà de l'attention que vous leur portez, Carole, la Municipalité prend soin, pour sa part, de consigner leurs traces pariétales pour, un jour, en éditer un ouvrage : mémoire du passé pour un futur ...

Carole 17/10/2016 11:45

Je ne crois pas qu'ils soient très nombreux, mais ils s'expriment beaucoup, et souvent très finement. Roger Dimanche est de loin mon favori, et presque tous les jours il nous offre un petit message, en général une affiche ou une pierre peinte.

JC 17/10/2016 08:09

Nous ramènerait-il, avec ces petits clins d'yeux, à notre regard d'enfant ? Belle journée à toi Carole. Amitiés. Joëlle

Martine 17/10/2016 01:40

L'art est partout pour celui qui sait regarder.
J'aime bien ce monsoieur dimanche là
:)
ps: je ne reçois plus ta news, comme beaucoup d'autres de chez OB. je vais donc me réinscrire. Espérons que ça va marcher.

Carole 17/10/2016 11:46

Merci Martine. OB marche particulièrement mal en ce moment. J'ai eu du mal même à poster ce texte.

Aloysia 16/10/2016 10:29

Oui, il est bon de savoir que Tout est "musée", que partout sont les Muses, que partout l'on musarde, en petit comme en grand, car tout est Beauté, là devant nous présentée...

almanito 16/10/2016 10:09

Je l'aime bien, ton monsieur Dimanche - il me manquait - qui nous dit si discrètement que l'art est partout, que la rue est un petit musée, et je suis contente que ses traces restent grâce à toi.

Alain 16/10/2016 09:43

Pourquoi le petit musée ? Curieux cet espace laissé entre « Le » et « petit ». Intentionnel ?

m'mamzelle Jeanne 16/10/2016 09:32

Sa belle écriture souligne qu'il n'y a pas que le grand qui est important

Nounedeb 16/10/2016 08:21

Un poète. Petit?

jill bill 16/10/2016 01:03

Un petit frère pour le grand musée... une muse qui amuse l'auteur pas sans humour.... ,-)