L'échelle

Publié le par Carole

.

Il est monté dans le bus, tenant dans ses bras un volume grand format, corné et défraîchi, des aventures d'Harry Potter. 
Il avait le visage extatique des disciples et des anges, il ne semblait rien voir, que ce gros livre dans ses bras - Harry Potter et la chambre des secrets.
A son âge, ai-je pensé, très sottement.
Puis je me suis replongée dans ma propre lecture.
Quand j'ai levé la tête, j'ai vu qu'il s'était assis face à moi, à quelques places de distance, sur ce siège un peu haut, derrière la cabine du chauffeur, où l'on est si bien seul. Les yeux fixés sur le livre ouvert, il remuait les lèvres, et il suivait les lignes avec une feuille de cahier d'écolier qu'il avait pliée en deux, comme font les enfants lorsqu'ils viennent d'apprendre. De temps à autre, il se mettait à sourire, hochant la tête, approbateur. La feuille pliée ne descendait pas bien vite, sur le grand flot des lignes. Mais il était patient, continuait à murmurer les mots, et à sourire aux phrases qu'il rencontrait enfin.
C'était un homme de plus de cinquante ans, aux cheveux grisonnants, au front déjà ridé.
Il venait de découvrir le bonheur de lire.
Il venait de trouver l'échelle.

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Sur l'échelle, plutôt que sous ! la lecture : un porte-bonheur !
Répondre
P
Belle histoire et chouette photo.
Il n'y a pas d'âge pour lire Harry Potter !
Répondre
Q
Tu me fais penser à un très beau film que j'ai adoré...
"La tête en friche", tu connais ?
J'aime énormément ton récit.
La lecture est un vrai bonheur, quel que soit l'âge où on le découvre.
Merci d'être là, Carole.
Répondre
G
..un avocat du barreau !!!
Répondre
N
Un conte porteur d'espoir. J'aime aussi la photo: cette échelle qui affirme sa différence, son "oblicuïté" parmi l'uniformité banalement horizontale des balcons.
Répondre
A
C'est merveilleux comme tu décris son bonheur, son ravissement... Et le titre du volume choisi ne peut qu'apporter à la magie de la situation !
Répondre
M
l'echelle! superbe allégorie! et Harry Potter federateur de toute une generation, celle de ma fille, agee de 26 ans aujourd'hui.... Un bien beau moment de lecture avec toi dans le bus.
Répondre
J
Bonjour Carole... Ma belle-soeur, cinquantenaire, fit la queue pour ce genre de livre... ;-) A chacun son petit paradis sur terre...
Répondre
A
Je comprends ton malaise, j'aurais pensé la même chose que toi: à son âge... et je serais comme toi descendue du haut de mes préjugés tandis que lui continuait à monter si haut. Belle histoire, j'aime beaucoup ton empathie envers ceux que tu observes au hasard des rencontres.
Répondre