Eternel retour

Publié le par Carole

Eternel retour
Mon poissonnier vendait hier ce poisson frais du jour et philosophique, si semblable au poisson millénaire et philosophique du Muséum de Nantes que j'en suis restée toute saisie.
C'était beau, c'était laid, c'était cruel et pitoyable.
Il y avait là toute la vie. Perpétuellement affamée.
Toute la mort. N'attaquant bien que par surprise.
Tous les cycles et tous les cercles. Du tel est pris qui croyait prendre à la roue de fortune.
Toutes les injustices et tous les règnes. Et toutes les justices et tous les équilibres. Puisque seul l'être humain, ce dernier venu de la vie, l'avait emporté à la fin, grâce à son traître chalutier, sur les hiérarchies éternelles et obscures du si vieil océan. Puisque seul l'être humain, ce tard venu de la pensée, pouvait y lire son destin, qui sera à coup sûr d'être pris à son tour au grand filet de ses erreurs et de sa démesure de prédateur suprême.
 
Il y avait là de quoi crier d'admiration. De quoi s'en aller vomir de dégoût. De quoi penser. De quoi sourire. De quoi pleurer. De quoi manger.
Le monde entier, en fait.
Sur l'étal de mon poissonnier.
 
Poisson fossile - Muséum de Nantes

Poisson fossile - Muséum de Nantes

Publié dans Fables

Commenter cet article

Catheau 01/12/2015 07:13

Manger pour ne pas être mangé : une histoire vieille comme le monde !

Jonas D. 07/11/2015 11:25

Impitoyable. Jonas

dominique 03/11/2015 13:43

Excellent. J'aime les personnes qui comme vous, savent voir, penser et raconter.

Livia 01/11/2015 00:39

En effet, je n'aurai pas aimé voir cet étalage, avec ce poisson mort tenant un de ses semblables dans sa gueule ouverte. Le poissonnier aurait du faire le nécessaire et enlever le petit de la gueule du gros!

Gérard 31/10/2015 21:56

C’est du cannibalisme maritime

mansfield 31/10/2015 20:12

Un poisson qui a su te faire écrire dis-moi, avant tout ce sont des mots qui dorment sur l'étal de ton poissonnier!

flipperine 31/10/2015 17:52

c'est triste de voir une bête morte mais il faut bien manger

zadddie-lllelie 31/10/2015 14:33

un peu étonnée que le poissonnier n'aie pas "rectifié" son poisson...?!

Carole 31/10/2015 14:51

Je ne sais pas. C'était un arrivage particulièrement important, avec "promotion".

Nounedeb 31/10/2015 10:44

Il avait faim.Il mangeait. Nos appétits l'ont rattrapé. Nos appétits absurdes qui vont croissant, et jamais rassasiés.

almanito 31/10/2015 10:28

L'horreur vient du fait que nous les humains, nous croyons plus forts que tout et que nous massacrons, détruisons plus que de raison.

Aloysia 31/10/2015 09:12

L'horreur de SE voir, qui est en fait l'horreur de voir l'EGO dans toute sa splendeur de prédateur suprême de la VIE !