Arc-en-ciel du soir

Publié le par Carole

Arc-en-ciel du soir
Le jour se couchait à la pluie.
 
C'était un arc-en-ciel 
un peu trempé de gris
qui passait comme un pont
au-dessus de nos vies
dansant avec la lune
tout autour de la terre
changeant le nom des rues
pour en faire de grands nids
abrités sous son aile.
 
C'était un acrobate
en tutu de soie rose
penché sur nos maisons
à leur faire perdre haleine
sous son baiser de brume.
 
Posé comme une bulle
sur la pointe du jour
saltimbanque incertain
il s'est jeté soudain
à l'averse glacée
qui d'un coup l'a crevé.
 
Le jour se donnait à la nuit.
La pluie se couchait sur le monde.
C'était un arc-en-ciel
du soir
une araignée de soie
tombée
dans sa toile d'espoir.

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
C
Merci d'avoir saisi la beauté fragile de cet éphémère de pluie et de soleil.
Répondre
N
Jolie pluie de mots... oui, garder espoir même dans la nuit...
Répondre
M
Que c'est beau! Quelles images! J'aime beaucoup

Merci Carole
Doux week-end
;)
Répondre
L
Magnifique ! Merci Carole
Répondre
P
Tes mots
nous enveloppent
de leurs couleurs arc-en-ciel
Répondre
L
C'était l'arc-en-ciel des chimères et des rêves, tel que tu l'as saisi, immense et près à s'envoler là où lui seul le sait...
Lorraine
Répondre
G
Un bel arc..sans flèche
Répondre
F
il est vraiment beau
Répondre
F
Quelques vers de ta belle plume et soudain, l'arc en ciel devient magique et nous fait oublier la pluie! Bisous Fan
Répondre
A
Et la bulle magique éclate pour iriser chacun de tes mots
Répondre
Q
Magique...
Que te dire sinon que j'adore ?
Répondre
L
Et sous cet arc-en-ciel, la vie continue... en gris souvent!
Joli poème à la pluie. Bises
Répondre
J
arc-en-ciel du soir
bulle d'espoir.
Répondre
J
On dirait que ce serait un champ de force qui nous protègerait de tout, des mauvaises morales, de la pluie, des guerres et des religions, de la paresse à aimer, de l'ennui, de l'intolérance, de la prochaine glaciation. Viens, comme les mômes, on dirait que... Jonas
Répondre
A
Que c'est beau... Merci Carole.
Répondre
N
Magnifique et émouvant.
La photo me fait penser à la fin de Melancholia: abri dérisoire, planète auspicieuse, ou implacable?
Répondre
R
La banalité d'un arc-en-ciel au-dessus de toits transcendée par vos mots magnifiques : le premier plaisir du jour.
Répondre
M
Très beau, merci Carole
Répondre
J
Il met son monde sous coupole le temps de sévir délicieusement dans son ciel, merci...
Répondre