Mimétisme

Publié le par Carole

Mimétisme
Il attend immobile sous son habit d'automne, certain que je ne le verrai pas.
Puisqu'il s'est changé en feuille.
Mais moi qui l'ai vu tout de même je m'accroupis pour mieux le voir,
et en rêvant je me demande, tandis qu'il tremble sous mon ombre
si c'est le lézard qui fait semblant d'être feuille
ou bien si c'est la feuille qui fait semblant d'être lézard.
Si c'est le monde qui fait semblant d'être un artiste
ou si ce n'est pas l'art qui fait semblant d'être le monde.
Je ne sais pas, je me demande...
Est-ce le miroir qui crée l'image, n'est-ce pas plutôt l'idée d'image qui crée l'idée de miroir ? ... étendant sur son corps de feuille ma grande ombre lourde d'humain, j'hésite et m'interroge...
Alors lui, aussi malin, aussi léger que le papillon de Tchouang Tseu, 
me laissant sans réponse, le voilà qui s'enfuit
Tout simplement.

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
L
C'était donc un lézard... Mais il t'a permis de t'interroger, de l'interroger, de supputer...et de nous donner ce billet plein d'observation et de poésie.
Répondre
M
Quelle jolie rencontre, fugace mais si riche de questions sans réponses et de rêveries qu'elle en devient un moment essentiel de ta journée. Il suffit de savoir regarder ? Pas sûr !
Répondre
T
Quelle trouvaille! Il s'attache, elle s'accroche, il se clonent, il passe son chemin.
Répondre
L
Des interrogations bien philosophiques, sans réponse sans doute (et c'est tant mieux !)
Répondre
N
Magnifique la nature, et l'oeil qui sait voir l'au-delà, et la plume inspirée. merci, Carole.
Répondre
M
Belle réflexion, Carole. Et même si l'on n'a pas forcément les réponses à toutes les questions, il est bon de s'arrêter un instant, hors des sentiers battus.
Répondre
R
Bien fat celui qui, détail d'être ou de chose hors du commun, pense une seule seconde qu'il échappera à votre œil scrutateur ...

Quel plaisir de revenir vous suivre sur ces chemins de l'inattendu, Carole ...
Répondre
A
Trop beau, cette fuite du sujet au coeur de la méditation ! Tu as donné la réponse.
Répondre
Q
Tu as un regard merveilleux sur ce qui t'entoure... j'aime !
Passe une douce journée Carole. Me voici de retour...
Répondre
A
C'est peut-être pour nous dire que l'un sans l'autre ils ne pourraient pas exister?
Répondre