Le monde ou rien

Publié le par Carole

Le monde ou rien
On nous l'avait donné pour rien, et tant de fois nous l'avons revendu et trahi. Le voilà bien malade.
De cahots en chaos, tout penché vers l'abîme, ivre sous les étoiles, absurdement bavard, criard, insupportable, il roule sa misère en écorchant nos corps, en cabossant nos coeurs.
Mais la lumière, mais les couleurs, mais les amours, et les artistes, et les enfants, et les merveilles.
Mais qu'il soit là plutôt que rien. 
Que le moindre regard, que chaque battement de notre sang - qui tourne et tourne comme lui - nous le donne et redonne tout entier, trésor multiplié des milliards de nos vies.
Qu'il soit là qu'il soit nous qu'il soit vous qu'il soit toi, qu'il soit tous et chacun.
Le monde qui n'est pas rien.
le monde le monde et non pas rien.
Le monde le monde le monde au lieu de rien.
Le monde le monde le monde le monde - ou rien.
C'est vraiment quelque chose.
Quelque chose de tellement.
Quelque chose de si.
C'est tellement quelque chose.
D'insensé d'incroyable
et de follement beau.
Que voilà, je voulais simplement
vous le dire moi aussi
juste comme on dirait
merci.
 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
H
Le monde en entier si possible !!!!
Répondre
M
Un cri d'amour, espoir ou désespoir, et la vie surtout! Merci de si bien nous le faire sentir!
Répondre
A
Je me demande qui a bien pu écrire cette phrase sur un mur ? Un enfant, un SDF, un existentialiste, un philosophe ?
Très beau texte, Carole, qui est une réponse magnifique à cette interrogation, ou affirmation.
Ce monde cabossé nous a été donné pour rien car nous n’étions pas demandeur. Maintenant que nous sommes là il faut en faire quelque chose. Grain de sable minuscule dans un univers sans fin, il est beau et nous lui devons respect et reconnaissance.
J’aime le commentaire de Lorraine.
Hé oh allo le monde
Répondre
L
"Quand mes amis sont borgnes, je les regarde de profil" disait le moraliste Joubert. Quand le monde est en guerre, quand on fait mal aux fillettes et aux petits garçons, quand l'horreur envahit les écrans, les journaux, les livres, la vie quotidienne, je ressens, je souffre, mon coeur participe et partage; puis je me détourne un peu et je regarde la forêt, le lac et son cygne, le bébé dans son landau, j'écoute le rire d'une jeune fille, et le monde est beau.
Merci, Carole, merci,
Lorraine
Répondre
F
Pauvre monde qu'il va falloir faire en sorte de porter une espérance du meilleur pour toute vie sur notre belle planète bleue qui devient grise de tristesse!!!Bisous Fan
Répondre
P
Tant d'ombres, mais tant de lumière aussi. Très beau texte cri d'amour et d'hommage.
Répondre
Z
Le Monde quand même....
Répondre
M
Le monde est éblouissant de force, d'énergie, de beauté, c'est l'humanité qui le gangrène. Et s'il n'était pas encore trop tard ? Réveillons-nous ! Le monde mérite d'être sauvé. L'humanité aussi. Le rien serait l'échec absolu. Et si c'était cela l'enfer ?
Répondre
J
Ce monde qui donne avec tant de générosité. Sachons être à la hauteur d'un tel amour ! Bonne journée Carole; Amitiés; Joëlle
Répondre
A
Oui ce monde dont on passe chaque jour à côté de sa beauté et de sa fragilité. Cette énigme qui nous dépasse et à qui nous nous devons de rendre grâce!
Répondre
M
Le monde si beau
le monde si riche
Le monde si mal en point
Le monde qui a besoin que nous l'aimions plus fort
Répondre
H
C'est si bien dit que cela n'est pas tombé dans l'oreille d'un sourd. Merveilleux ce monde qui nous subjugue, qui nous domine et qui habite nos coeurs. Bravo à toi Carole
Répondre
A
La merveille, la splendeur de ce qui est, toujours donnée.
Répondre
C
Une litanie comme une prière d'action de grâces, en dépit de tout, et plutôt que rien.
Répondre
A
Follement beau mais terriblement malade, pour l'instant nous n'en sommes pas dignes. Faisons en sorte de respecter toutes vies humaines, animales et végétales qui le composent, ce monde magnifique, avant qu'il ne soit trop tard. C'est l'urgence absolue.
Répondre
M
Un bien joli cri du cœur, Carole ! Oui, le monde est sublime et on ne peut que lui pardonner ses failles.
Répondre
M
Il est sublime ce monde avec ses grandeurs et ses petitesses.Toutes ses différences font sa richesse Chacun chacune de nous en faisons partie et nous devons faire en sorte de l'honorer, d'aimer, d'excuser avec tendresse et gratitude.. Oui .. Merci pour tout.
Répondre
H
Sublime Beauté, énigmatique Grandeur, malgré la folie et l'invraisemblance. Merci, oui, comme une prière, une chanson d'enfant.
Un texte qui semble s'élever du ventre ou de l'âme (c'est souvent pareil).
Répondre
J
Si ce monde un jour ne devait ressembler à plus rien, alors qu'il disparaisse mais ne vivote pas... A chaque génération de faire en sorte que... merci aussi !
Répondre