Cueillir l'obstacle

Publié le par Carole

Cueillir l'obstacle
Toujours il surgit quelque part pour briser ton élan.
L'obstacle.
Sous tes doigts qui luttaient, et qui croyaient toucher
le bleu dont on forge les clés,
cette morsure soudain, cette douleur fichée : 
le clou de fer aigu de la réalité.
 
Qu'importe s'il fait mal et s'il te fait saigner,
ne va pas l'éviter,
avance loin tes doigts vers ce qui les déchire.
 
Car l'obstacle, l'obstacle, l'impitoyable obstacle,
il te faut le cueillir comme une épine vive.
Puis le laisser grandir comme une écorce rude
et t'en envelopper dans le froid et la faim.
L'enfiler comme un gant sur ta peau écorchée,
jusqu'à ce qu'il devienne enfin
 
ta propre main.
 
 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
S
Un poème très prenant comme une conviction. A nous de nous interroger sur le sens constructif des épreuves qui ont provoqué nos larmes. A bientôt. Suzâme
Répondre
Q
Pas si simple... mais il faut y arriver, c'est le seul moyen d'avancer.
Passe une douce soirée, Carole.
Répondre
M
Comme autant d'expériences pour nous faire grandir

Tu le dis si bien
Répondre
D
Bonjour, Des mots puissants. Profonds. On le voit bien à votre réponse à Almanito.
Répondre
F
Les obstacles sont des "challenges"!!il en faut pour se donner courage d'affronter le difficile de la vie!!Bisous Fan
Répondre
D
Ce texte me parle. Il résonne en moi. Il raisonne aussi...Merci, merci
Répondre
M
Comme l'ombre met en valeur la lumière
Comme les larmes qui font tant apprécier le rire

La difficulté est le socle sur lequel s'appuie la réussite, la victoire, pour le champion olympique ou le plus petit des anonymes

Une associataition mots et image qui me "parlent" comme toujours
merci Carole
Répondre
R
L'obstacle : absolument nécessaire pour nous permettre d'avancer ...
Répondre
G
L'obstacle n'est pas toujours insurmontable
Répondre
A
Oh ! Que c'est fort !! Tu nous frappes toujours aussi résolument, Carole. En effet, si l'obstacle est absorbé par celui qui s'en empare, alors où est-il ? Il est forcément vaincu...
Répondre
M
Une bien belle image que cette main surgie de l'obstacle comme une récompense à l'effort, superbe métaphore!
Répondre
F
des obstacles on en rencontre tous les jours hélas
Répondre
C
Jusqu'où peut mener une peinture murale ... Ton parallèle est fascinant !...
Répondre
Z
cela ( me) donne à réfléchir
Répondre
M
L'obstacle nous aide à grandir à devenir plus fort.
Votre poème est une belle leçon, les écorchures de la vie sont nécessaires pour mieux la comprendre.
Merci d'être venue sur ma page blog et de m'avoir laissé un gentil commentaire. Moins présente sur la toile mes yeux n'acceptant plus la lumière vive. Je regrette de ne pouvoir suivre régulièrement ces charmants échanges ..
Je vous souhaite une superbe année.
Répondre
L
Excellent poème!
C'est en effet la réalité! On ne peut hélas, éviter les obstacles que la vie nous met dans les mains... cueillons-le pour devenir plus forts!
Répondre
C
Dans un poème, Prévert évoque "les vivants pépins de la réalité". Votre texte en est un écho superbe.
Répondre
A
Oui, ce qui ne tue pas rend plus fort
Répondre
C
Je voulais dire en fait que de l'"obstacle" nous pouvons faire notre matière. Cela peut sembler très proche, mais il me semble que c'est une idée différente.
J
Un tag qui a su se servir de cette gouttière et toi du tout.... bravo, ah les obstacles, savoir les surmonter comme autant d'expériences qui forgent le caractère...
Répondre