L'unijambiste

Publié le par Carole

L'unijambiste

.

Unijambiste aussi manchot
Par tous les vents pantin du pauvre
Varapeur fou vaillant grimpeur
 
A la conquête du bonheur
Crâne de bille et vide en tête
Sac à papier comme il s'entête.
 
***
 
Que la chance te soit
Bel escalier de soie
Ou rude noeud de cordes
 
Lutte et va vers le haut
Qu'importe qu'on se gausse
Ou si tu dégringoles
 
Ce sera toi sur la paroi
Qui seras fou qui seras roi
Qui feras mouche et seras l'ange
 
Encordé au destin
Ne va pas croire encore
Que te voilà pendu
 
C'est toujours toi
Qui fais le mur
C'est toujours toi
 
Crois-moi
C'est toujours toi
 
qui grimpes.

Publié dans Fables

Commenter cet article

cathycat 30/12/2015 18:55

Le pauvre ! cette fois il est vraiment au bout du rouleau !...

Catheau 28/12/2015 10:43

Je n'aime pas du tout ces Père Noël mais vous vous avez le talent d'humaniser ce misérable mannequin !

Carole 28/12/2015 15:47

Je les trouve touchants lorsqu'ils ne sortent pas du supermarché et qu'ils prennent ces formes maladroites, finalement si humaines.

Quichottine 26/12/2015 15:18

Il grimpe malgré tout... et c'est ainsi que notre monde sera peut-être sauvé : par ces doux rêveurs qui continuent à croire qu'il y a un meilleur à atteindre, malgré tout.

Merci pour tes mots, Carole.
Passe une douce journée. Je t'embrasse fort.

mansfield 25/12/2015 22:40

Comment ne pas croire au bonheur là-haut avec un tel encouragement venant d'en bas!

almanito 24/12/2015 21:19

Le sort un peu absurde des petits humains dans cette jolie comptine douce-amère...

FAN 24/12/2015 18:02

Malgré la dégaine de ce pauvre Père Noêl, tu sais lui rendre justice avec tes mots sincères!! Un Joyeux Noêl 2015 qui doit exprimer avant le festin, la paix et la sérénité! BISOUS FAN

flipperine 24/12/2015 11:24

il faut tjs aller de l'avant

Aloysia 24/12/2015 10:12

Inspiration originale, avec cette misérable poupée de chiffon ; en effet, elle nous ressemble... Bises, Carole, et passe de belles fêtes.

jill bill 24/12/2015 04:31

Bonjour Carole, ah il a du vécu celui-là, à croire qu'il est de sortie à l'année... pauvre enfant qui voit ce spectacle... ,-) joyeux Noël, jill