Sans titre

Publié le par Carole

Sans titre
Foules silhouettes
et vies défaites
 
Gestes robots
corps en morceaux
 
Passants passant
disparaissant
 
Ombres en rang
regards errants
 
Si loin si près
si faux si vrais
et si humains
 
les mannequins.
 

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Mannequin : forme figée à l'image de l'homme pour le vêtir, le dévêtir, le livrer aux tourments des modes ou à la glace d'une vitrine nue.
Mannequin : ombre.
Jonas
Répondre
M
Vides et si expressifs une fois habillés, serions-nous un peu comme eux?
Répondre
Q
Je me demande souvent ce qu'ils diraient s'ils savaient parler...
Répondre
C
Aux lisières du fantastique.
Répondre
F
mieux vaut les voir habiller
Répondre
P
Il faudrait peut être leurs apporter une pomme ?
Répondre
A
Ils sont impressionnants, inquiétants car nous savons bien de quoi sont capables les humains dépourvus de regard, de sensibilité, d'âme en fait...
Répondre
L
Les mannequins s'en vont, sereins ou tristes,nous imitant, sérieux ou rieurs, élégants dans les vitrines, désaxés dans les remises où ils attendent des jours meilleurs. Ils nous ressemblent ou nous leur ressemblons; leur regard sans âme nous toise et nous inspecte, nous leu rendons le même regard perplexe. Un poème dépouillé qui déborde de solitude.
Lorraine
Répondre
L
Très belle photo futuriste!
Cela fait un peu froid dans le dos, les films qui parlent du futur avec robots me glacent le sang!
Belle journée
Répondre
A
Oui, les mannequins c'est effarant, cette réalité sans vie....
Répondre
N
Le futur: une humanité inoxydable et asexuée?
Répondre
O
mais voilà ce qu'il faudrait au verger...de quoi faire qq épouvantails...j'ai qq vêtements usés à la corde...
..pardon cela m'a échappé...
Répondre
G
Pour l'instant ils ressemblent à des zombis
Répondre
J
Bonsoir Carole... Nus en attendant la nouvelle collection, vie de mannequin, pas celle des podiums, celle des vitrines... sans salaire astronomique ! ;-) merci...
Répondre