Ombres

Publié le par Carole

Ombres
On se retourne au son d'un accordéon dans la nuit. Et tout à coup, sous le pont qu'on vient de passer, il y a ces ombres qui dansent.
Des gens qui se sont rassemblés là, sans qu'on sache pourquoi. Qui sont venus, tout simplement, danser ensemble par un beau soir d'été. Des gens qui sont heureux.
Leurs ombres glissent sur l'eau sombre, mais ils ne semblent pas les voir. Tournant et s'enlaçant, ils savourent insouciants leur part de bonheur et d'été, tandis que sur l'écran que leur tendent les murs leurs ombres dansent en noir un étrange tango.
Un peu plus loin, un petit garçon rêveur joue au ballon, silhouette perdue dans la lumière trop vaste d'un projecteur puissant.
Et on se dit, en s'en allant, que c'est le temps qui fait son show.
Le temps, ce drôle de marionnettiste qui découpe nos ombres dans la matière vivante de l'instant, et les agite déjà dans la nuit, tandis que nous croyons encore marcher dans la lumière.
 
Ombres

Publié dans Fables

Commenter cet article

Pascal 05/08/2015 19:06

L'ombre et la lumière
se rencontrent
pour faire bouger la vie

Nath 05/08/2015 13:43

Que c'est beau des marionnettes qui dansent ensemble... la nuit ! Un bel arrêt sur image, sur un instant de vie et de partage

Nounedeb 04/08/2015 18:12

Magie des ombres et des reflets; comme une transgression que permet la nuit; comme une parcelle de liberté arrachée au quotidien.

cathycat 03/08/2015 20:15

Il y a une telle résonance sous les ponts que les promeneurs sont aimantés par l'ambiance et tu transformes ces moments un peu magiques en un étrange ballet ! Sympa !!!

flipperine 03/08/2015 17:41

quand il fait beau les gens aiment se promener le soir

mansfield 03/08/2015 16:44

Les soirs d'été sont toujours pleins de surprises c'est vrai, et ces spectacles de rue dans l'ombre et la lumière sont toujours fascinants!

Jonas D. 03/08/2015 11:17

Un projection de nous, fragile, mouvante, ectoplasmique, en deux dimensions. Sans doute le meilleur de nous-même. Jonas

Aloysia 03/08/2015 09:51

Un théâtre d'ombres, c'est si magique en effet ! Merci Carole.

Quichottine 03/08/2015 08:25

Que dire ?
Tes photos sont magiques, et ton récit magnifique, comme toujours.
Entre poésie est philosophie, j'adore !
Merci pour tout, Carole. Passe une douce journée.

jill bill 02/08/2015 22:20

Même après le soleil couchant la vie, surtout en été, ne se couche pas de si tôt, un temps pour faire danser les couples et garder les enfants éveillés... ;-)

almanito 02/08/2015 22:16

Comme elles sont étranges et fascinantes, nos vies, lorsque nous nous arrêtons un instant comme tu l'as fait... Tes photos sont très belles, elles disent pleinement l'essentiel: l'instant magique.