Au jardin

Publié le par Carole

Au jardin
Dans le journal local, on apprenait récemment que le Jardin reçoit tant de visiteurs qu'il est désormais "saturé".
"Saturé", le Jardin ? livré aux foules, aux badauds en troupeaux et aux enfants en joie ?
Peut-être.
Mais moi, ce qui toujours m'émeut, quand j'y passe, c'est la solitude.
Solitude des passants. Solitude sur les bancs. Solitude en rouge et solitude en gris. Solitude d'ici, solitude de là-bas. Solitude est partout.
Le Jardin est saturé, c'est vrai. Saturé de solitude. Si lourdement chargé de solitude qu'il tanguerait et tournoierait comme un radeau perdu, si les arbres et les fleurs, et les oiseaux tranquilles et les vieux bancs Centaure, ne l'amarraient, de toutes leurs ailes et de toutes leurs racines, de toute leur éternité vivante, à l'immobile Eden.
Au Jardin ils s'en viennent tous, les silencieux, les oubliés, poser leur grand fardeau de solitude. Dans la douceur des ombres et l'appel des colombes, elle ne fait presque plus mal, la misère Solitude. Dans la paix du Jardin, bon cimetière des coeurs, elle est le vieux chien qui attend patiemment, sans tirer sur sa laisse.
 
Au jardin

Publié dans Nantes

Commenter cet article

Catheau 29/06/2015 14:11

Je préfère le regard du poète humaniste à celui du technocrate !

FAN 12/05/2015 17:26

Oui, bien sur, désormais, tout est comptabilisé pour voir la rentabilité et les frais d'entretien!! Donc, ce jardin n'échappe pas au règlement! la solitude dans le jardin, je ne la vois pas, j'y vois l'agrément et le repos! c'est pourquoi, il faut un beau jardin pour le plaisir de ceux qui n'ont pas de jardin personnel!! BISOUS FAN

Carole 12/05/2015 22:12

La solitude disparaît dans les parcs où l'on voit tant de solitaires pourtant, en effet. Ce sont des lieux de paix ouverts à tous. Une nécessité.

michèle 10/05/2015 16:45

Pauvre jardin des plantes qui a un directeur à l''esprit aussi ridicule qu'étroit!
Ta plume écrit juste et joliment comme toujours.

Ces personnes seules ne le paraissent pas dans la foule de la ville tandis que dans ce parc où elles ont leur aise leur solitude ne passe pas inaperçue. Comment est-ce possible puisque le parc est ... saturé? ;)

Carole 10/05/2015 17:45

J'aime beaucoup ce que fait ce nouveau directeur. Ma réflexion portait seulement sur le mot "saturé".

zadddie 09/05/2015 23:56

j'ai eu la même impression que toi..du temps ou j'en avais...des parcs publics...Est-ce une question d'heure de fréquentation? de jours de fréquentation?
Sinon, 39% de célibataires, plus de 10% de pauvres, des personnes âgées qui meurent pour cause de "canicule"...la foule des isolés..

Richard LEJEUNE 09/05/2015 10:47

Il est pour le moins bizarre de constater combien la technique - un "éco-compteur" - peut donner lieu à une analyse contraire à la réalité quotidienne que votre photo et votre très beau texte démontrent, Carole.

Ceci posé, si cette constatation de "quasi-saturation" n'entraîne pas des changements négatifs quant à la politique d'exploitation de ce Jardin des Plantes dans le chef de son directeur ou des autorités communales, peu importe finalement les conclusions de monsieur Perrocheau !

Quichottine 09/05/2015 09:33

Ton regard et tes mots sont très justes et toujours émouvants.
La solitude est toujours là.
Passe une douce journée.

M'amzelle Jeanne 09/05/2015 09:28

Joli parc.. et bancs accueillants ! Bonheur d'être tranquille dans nos rêves de vieux... ou pas! au milieu de verdure et de fleurs, tranquille pour reposer un corps douloureux sans envies "saturés" de tant d'exploits.
Merci pour cette promenade.

Gérard 08/05/2015 23:42

J'aime bien ton expression "saturé de solitude " on va paisible plutôt que triste.

jill bill 08/05/2015 17:23

Juste changer d'atmosphère un après-midi... en lisant comme chez soi, ils ne cherchent plus l'âme soeur, d'ailleurs ils ne regardent même pas le passant... à mon avis, ,-)

almanito 08/05/2015 17:09

Sensible et très touchant.
Elle attend patiemment pour ensuite rentrer à la maison, mais l'espace d'un après-midi, le Jardin l'aura un peu effacée, cette terrible solitude. Pas étonnant alors qu'il soit saturé, ce beau Jardin.

nadia-vraie 08/05/2015 17:09

Les photos vont très bien avec ton beau texte.

Tes photos sont très naturelles.

J,aime beaucoup ton article.
Amicalement carole

flipperine 08/05/2015 17:05

et c'est vrai que lorsqu'on se promène on rencontre beaucoup de personnes seules mais aussi accompagnées de leur fidèle compagnon à 4 pattes

Mamilouve 08/05/2015 16:54

"La solitude, ça n'existe pas", chantait le poète, mais il avait tout faux, bien sûr !