Le vent

Publié le par Carole

Le vent
Le vent le vent le vent le veut. Tout se soumet au vent, tout s'en va dans le vent, tout se perd dans le vent, les chênes, les éléphants, et les gens comme ils sont. 
 
Pourtant
cela arrive quelquefois
que la simple fleur du trottoir, au fort de la tempête, nouant tous ses pétales en corde, s'amarre à elle-même pour ne pas disparaître...
que la simple fleur dénudée, dans le vent sale et fou qui balaie à nos portes, lutte et résiste pour rester une fleur...
... alors le vent, le vent qui n'aime pas ceux qui vont avec lui,
le vent l'épargne et le vent la ressème,
tandis que, despotique et furieux, il rue et il s'acharne sur tous ceux qui se sont envolés. Loin d'eux-mêmes.
Les jetant
et les dispersant
au néant.
 
Le vent

Publié dans Fables

Commenter cet article

Catheau 11/08/2015 11:52

Eole et le coquelicot : une jolie fable en résistance.

dominique 10/08/2015 13:24

Bonjour, J'aime beaucoup ces photos. On a tellement tendance à ne photographier que les choses à leur meilleur. Pourtant, après, lorsque la fin approche, il y a beaucoup à voir. Il y a toujours une beauté. Différente. C'est valable pour les fleurs, les meubles, et les êtres humains aussi...

flipperine 08/08/2015 11:14

les coquelicots veulent résister ils sont si beaux

JC 08/08/2015 09:46

Une très belle photo de résistante ! Mais le vent aussi assure la pérennité de l'espèce !!!! Bonne journée à toi. Amitiés. Joëlle

zadddie 07/08/2015 12:15

joli

Quichottine 07/08/2015 00:10

Le vent est un coquin, mais je l'aime bien... peut-être à cause des coquelicots. :)
Merci pour ta fable, Carole.
Passe une bonne fin de semaine.

mansfield 06/08/2015 21:32

Dire que je trouvais qu'on ne voyait pas assez de coquelicots cette année, tout s'explique!

Aloysia 06/08/2015 16:56

Belle évocation d'un despote totalement inexistant. Il fait croire qu'il existe alors qu'il n'y a rien du tout...!

almanito 06/08/2015 08:07

Ardente et tenace petite fleur si symbolique. Sa fragilité n'est qu'apparente, le coquelicot revient toujours, comme un rappel.

MD (Louv') 06/08/2015 07:34

Le vent finit toujours par triompher.
Joliment écrit, Carole !

photodilettante 06/08/2015 06:56

lire : nous fait perdre le temps.. scuse-me!

photodilettante 06/08/2015 06:55

saisir l'instant nous faire perdre le temps

jill bill 06/08/2015 03:15

Lambeaux de coquelicot courageux, mais le temps, les temps côté météo, ont raison de lui...