Le houx

Publié le par Carole

Rezé- Persagotière

Rezé- Persagotière

J'ai d'abord cru que c'était une grappe de gui parasite.
Mais non, c'était un houx qui se nichait là-haut, à la fourche énorme du plus haut, du plus vieux, du plus large de tous les platanes de l'allée séculaire. J'ignorais que les houx pouvaient s'établir ainsi, perchés sur de vieux troncs comme oiseaux sur la branche.
C'était bien un houx cependant.
Un petit houx nouveau, un enfant du hasard né d'on ne sait quelle graine, qui n'aurait pas dû vivre, mais qui s'était enraciné, tenace, ébouriffé, dans le pauvre terreau d'un ancien nid défait.
Avec toute la douceur des êtres vraiment forts, l'immense platane avait recueilli l'égaré, il l'avait bercé dans le vent comme un jeune oisillon. 
Sans se demander si l'arbuste à venir allait lui prendre de sa sève, il l'avait protégé et il l'avait nourri, il l'avait installé sur ses larges épaules comme au bord d'une lyre. Et, lui, maintenant, le géant, il n'en était que plus vaste. Il n'en était que plus vert. Il n'en chantait que plus haut dans le choeur du printemps.

Publié dans Fables

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
J
Un robinson... Jonas
Répondre
A
Adorable, cette générosité du platane vis-à-vis de cet enfant adopté quelque peu "piquant"...
Répondre
C
Piquant, mais mignon tout de même, tout là-haut !
M
On a toujours besoin d'un plus petit que soi...
Répondre
G
Une vraie fable "Le platane qui adopte un petit houx "
Répondre
A
Sa générosité ne peut que rendre plus fort et plus noble ce platane. Peut-être se protègent-ils l'un et l'autre car les anciens disaient que les épines du houx repoussent les foudres du ciel...
Répondre
M
Oh, ça c'est joli, c'est inspirant, on va tenter à la manière de Maurice Carême:

Un houx, quel beau bijou !
Un houx, comme c'est chou !
Un houx, loin des cailloux !
Je prie à genoux,
que le hibou, au houx,
ne lui cherche des poux,
car ce houx fait joujou en nous criant coucou !
Répondre
C
Un petit bijou, merci !
L
J'aurai pensé aussi à du gui, je ne pensais as que le houx squattait les arbres!
Répondre
M
Une superbe découverte.. contée d'une façon magistrale.Le vieux platane fait acte d'altruisme
Ouvrir sa porte, donner son cœur et nourrir un inconnu n'appauvrit pas,
au contraire apporte fraîcheur et renouveau
Merci Carole
Répondre
F
ce doit être joli à voir et moi aussi j'aurai penser à du gui
Répondre
F
un houx qui a joué à l'épiphyte et qui se trouve bien protégé par ce géant à qui il tient compagnie!!BISOUS FAN
Répondre
R
L'altruisme désintéressé dans la nature ...
Quelle belle leçon pour les humains !
Répondre
Q
Magnifique, comme toujours.
Merci pour ce partage qui fait rêver.
Passe une douce journée.
Répondre
N
Quel beau symbole de fraternité.
Arbres enracinés,
Avez-vous donc une âme?
Répondre
M
Surprenant! je me serais fait la même réflexion: du gui.
La vie est incroyable, fascinante... Et j'aime ce parallèle avec l'humain...
Superbe photo sur ce fond bleu qui fait rêver... Il fait beau également chez moi ce matin...
Merci pour tes jolis mots chère Carole
Bises
;)
Répondre
O
..surprenant !.....( c'est réglementaire ?....)

c'est magique la nature...
Répondre
C
Magique, pas d'autre mot.
J
Oh oui et combien d'hommes sur terre vivent de peu ainsi... et offre malgré tout leur sourire à l'autre, merci...
Répondre