Banc

Publié le par Carole

    Nantes - Jardin des Plantes - 20 mars 2015

Nantes - Jardin des Plantes - 20 mars 2015

J'aime, au Jardin, regarder les gens qui regardent. J'aime les contempler, ceux qui contemplent.
Et j'aime, dans les vieilles allées redessinées par Claude Ponti en sourire et en fantaisie, suivre des yeux ceux qui viennent s'asseoir sur ces étranges bancs de bois ondulant comme la houle. 
Ils s'étaient assis l'un à côté de l'autre, le vieil homme et l'enfant. L'un s'était posé tout en bas, près de la terre vivante. l'autre s'était placé plus haut, un peu plus près du ciel. Et ensemble, pour un moment si peu de temps rien qu'un instant, immobiles dans le grand flot des jours, ils regardaient le monde depuis la même vague.

Publié dans Nantes

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
P
très sympa
si vous le souhaitez vous pouvez vous inscrire à ma communauté les bans d'ici et d'ailleurs
Répondre
C
Bonjour, je vous remercie pour cette invitation. Malheureusement je ne peux m'inscrire dans aucune communauté car je n'ai pas créé d'"avatar" pour mon blog.
D
Vraiment ? Les allées sont dessinées par Claude Ponti ? Le dessinateur pour enfants ? Y a-t-il des poussins ?
En tout cas, j'adore ton regard sur le monde.
Répondre
C
Je suis heureuse de pouvoir répondre "oui" à tes trois questions !
L
Oui, Carole, les gens assis sur un banc ont déposé pour un instant leur bagage de soucis. Ils reçoivent ensemble une sorte de paix et se rejoignent même s'ils ne se connaissent pas. Ton "Banc" est une magnifique image du temps qui passe et des infimes liens entre ceux qui "contemplent".

Lorraine
Répondre
P
Et si le grand s'était assis plus près de la terre
et le petit plus près du ciel
petits grands auraient pu se parler
entre ciel et terre
Répondre
C
Ils le feront peut-être une autre fois ?
Z
Bonjour Carole,
Ca y est...j'ai été "migrée" vers la nouvelle plateforme...
Répondre
J
Je crois que nous avons les mêmes contemplations Carole et quelle belle idée que de faciliter ainsi l'accès au banc pour deux générations ! Amitiés. Jolle
Répondre
F
que c'est joli et tous les deux assis sur le même banc ne doivent pas voir la même chose
Répondre
Q
Ce banc est fantastique... j'aime ce que tu en fais.
Magie de l'instant.
Merci !
Répondre
C
La jeune personne a peut-être pris le banc pour un petit toboggan.
Répondre
F
Judicieux le créateur de ce banc toute génération!! Installé dans un parc magnifique où un chat de verdure semble se reposer de la chasse au mulot!!BISOUS FAN
Répondre
H
J'aime regarder les gens qui regardent....C'est assez fascinant. Très belle photo de ce jardin.
Bon lundi.
Répondre
A
C’est la vague des générations. Une déferlante qui se renouvelle depuis des millénaires.
Superbe photo !
Répondre
R
L'enfant, un jour aussi, atteindra l'autre rive, celle que regarde le papy, pensif, le bras protecteur allongé vers son petit-fils ...
Répondre
Z
ben ça y est! il est revenu le soleil!
belle prise que ce banc!
Répondre
C
J'ai pris la photo jeudi. Depuis...il pleut...
A
Il me plait beaucoup ce banc!
Répondre
M
Comme c'est joli, un bel ensemble pour un printemps encore hésitant et qui rassemble grands et petits!
Répondre
C
La vague de la vie, sans vague à l'âme aucun.
Répondre
N
Tu les observes bien, ceux qui regardent. Comptent-ils tous ces petits poussins jaunes éparpillés dans les massifs?
Répondre
A
Quelle belle image et quel beau texte ! Et de plus j'ignorais que Claude Ponti avait décoré ce jardin public ! J'aimerais vraiment le visiter...
Répondre
A
J'aime beaucoup cette image de vague réunissant ces deux êtres et ton regard rempli de tendresse sur ce qui t'entoure. Un instant de pause, juste s'arrêter et regarder.
Répondre
O
Excellent ce banc intergénérationnel ! bravo à l'auteur anonyme !
Répondre
C
Je pense que le créateur du banc est Claude Ponti lui-même. Il n'est pas extrêmement célèbre, mais tout de même connu, c'est un illustrateur de livres d'enfants.
J
En effet des bancs revus façon toboggan... le papy n'attend qu'une chose que l'enfant soit parti pour s'y essayer.... :-) Merci Carole...
Répondre
N
beau texte, le banc est original.
Bon dimanche.
Répondre